Recommandé, 2022

Choix De L'Éditeur

Shopaholic sur le lâche Expérience de la mode minimale: Confessions d'une victime de la mode

Je suis une vraie victime de la mode. La mode est ma drogue et, comme tous les toxicomanes, je suis tiraillée entre ma conscience coupable et mes chaussures. Et des vêtements. Et des blouses. Et des jeans. ET les sacs à main ... Mais vous savez quoi? Je suis juste à côté et je vais vous dire pourquoi.

Je suis une victime de la mode #wonderbarECHTES - et à partir de maintenant, j'y suis!
Photo: iStock
content
  1. Trouvez! Votre! Propre! style
  2. Marie Kondo: Insight est-il le premier pas vers la guérison?
  3. Vues d'une victime de la mode

"La mode est passagère. Jamais le style. "C'est du moins ce que Coco Chanel a dit et les tendances actuelles semblent être en accord avec elle: le minimalisme, la mode juste, la durabilité et la consommation consciente de la mode sont très populaires. Fast Fashion était hier - l'avenir est "Armoire Capsule".

Honnêtement: Je pense que l’idée que ma garde-robe ne se compose que de 12 pièces, qui peuvent toutes être combinées de manière incroyablement cool et cool, est fantastique. Après tout, je recevrais alors les portes de la garde-robe sans match de lutte et je pourrais entrer dans mon appartement sans me heurter à une pile de chaussures ... Jusqu'à présent, le rêve - la réalité est différente.

Cet article fait partie de l'action #wunderbarECHT. Plus d'informations vous obtenez ici.

Trouvez! Votre! Propre! style

La plupart des guides pour une "armoire à capsules" sont basés sur le principe du "style personnel". Humming - Je me sens excité et plein d'enthousiasme sur le chemin menant à la Mecque de la mode qui vient de heurter le mur du garage. Je n'ai pas de style. Ma liberté de la mode n'a pas d'inverse! Parce que c’est exactement ce que j’apprécie le plus dans la mode: je peux me vêtir tous les jours et me réinventer quand j’en ai envie. La mode ne m'attire pas seulement, elle m'encourage - une personne autrefois très introvertie qui n'a pas mangé de l'estime de soi avec des cuillères - à continuer à faire ce que j'aime et ce que je ressens. A travers mes expériences de mode, j'ai appris à être moi-même et à vivre avec le fait que les autres n'aiment pas ce qu'ils voient (mot-clé Ugly Dad Sneaker). En attendant, je réussis à quitter la maison sans demander à mon ami dix fois: "Est-ce que ça va?" Ok, je l'avoue, c'est aussi un peu un mérite. Depuis que quatre groupes sur cinq m'ont fait l’objet de critiques cinglantes, j’ai appris, sous le slogan "Eat or Die", à trouver quelque chose que j’aime garder belle alors que d’autres ne l’aimaient pas.

Marie Kondo: Insight est-il le premier pas vers la guérison?

Insight (ou une petite sœur militante) est le premier pas vers la guérison: disent-ils. Que beaucoup de gens pensent que je suis complètement stupide à cause de mon obsession pour la mode, parce qu'ils ne peuvent tout simplement pas comprendre mon intérêt et mon enthousiasme, honnêtement (même en tant que végétarien), je m'en fiche totalement. Mais: je fais de mon mieux pour être une bonne personne. La consommation massive de vêtements, dont la production est rendue possible par la souffrance des hommes, des animaux et de l'environnement, ne correspond ni à ma personnalité ni à mon image. À ce stade, le concept d'expression de soi à travers la mode se heurte non seulement aux réalités de l'industrie de la mode, mais aussi à lui-même (ce qui nous ramène à une garde-robe Capsule et à Marie Kondo ...). Cela ressemble à un dilemme, mais il n’est que conditionnel, car vous ne vous retrouvez souvent qu’en vous frottant aux circonstances extérieures, aux faits et aux opinions des autres. La vie n’est ni complètement noire, ni totalement blanche… Pour ma part, j’ai décidé de ne renoncer ni à mon amour de la mode ni à mes exigences morales. Cela ressemble à un rêve irréaliste aussi? N'est-ce pas? Et à ce stade, Marie Kondo m'a effectivement aidée (bien qu'elle ne soit peut-être pas tout à fait d'accord avec mon interprétation de sa philosophie) - ma garde-robe est bruyante (je ne peux pas entrer dans la boîte à chaussures maintenant), mais peu importe laquelle Partie je sors: je l'aime! Eh bien, que dites-vous, Marie?

Vues d'une victime de la mode

Le problème est que ni une armoire à capsules minimaliste ni un ordre à la Marie Kondo ne me conviennent. La mode rapide et la consommation de vêtements égoïste et irréfléchie sont toutefois tout aussi faibles. J'ai donc choisi un terrain d'entente: je continue à magasiner, ce qui a tout pour plaire, mais selon des critères stricts: dans ma garde-robe, il n'y a que ce dont je suis vraiment amoureux. La qualité est la priorité absolue et, si possible, une production juste et durable. Il n’ya pas d’achat sur court-circuit pour moi - avant que j’adopte, cela se traduit par une intensité semblable à celle d’une thèse selon laquelle le nouveau venu peut être porté souvent, dans de nombreuses combinaisons différentes et, au mieux, pendant des années. Et oui, à ce stade, je consulte également l'opinion des autres. Cependant, la plupart d’entre eux s’échappent rapidement dans un tel cas parce qu’ils ne peuvent tout simplement pas comprendre pourquoi l’achat d’une paire de chaussures peut prendre les dimensions d’un essai existentiel. Le facteur décisif est mon sentiment personnel à la fin. En bout de ligne, je ne fais pas la moitié moins de shopping avec ces directives qu’il ya un an ou deux. Je prends donc des mesures pour «m'améliorer».

Est-ce la solution parfaite? Certainement pas, mais c’est ma meilleure solution à ce stade et j’ai décidé que mon mieux était suffisant. Je suis végétarien avec beaucoup de chaussures en cuir - vis avec!

En savoir plus:

Pas d'optimisation: "Pourquoi Marie Kondo a-t-elle l'interdiction de maison"

Déclaration d'amour pour la chaise de ma chambre

Comment la maladie de Crohn m'a sauvé la vie

Top